Histoire de l’école Sainte-Bernadette

18 septembre 1873 : Monseigneur Théodore-Augustin Forcade, venant de Nevers  (où vivait Bernadette, Sœur Marie-Bernard, au couvent St Gildard) où il était évêque, nommé Archevêque d’Aix, d’Arles et d’Embrun descend en gare des Milles, s’arrête dans la paroisse des Milles.

 

Monseigneur Forcade

En 1874 : Monseigneur Théodore-Augustin Forcade achète une maison d’habitation et un terrain attenant, situés au hameau des Milles, terroir d’Aix.

Le 25 septembre 1874 : Trois sœurs de Nevers arrivent aux Milles et s’installent dans la maison aménagée en école et déjà pourvue du mobilier scolaire grâce à la générosité de Mgr Forcade.

Le 5 novembre 1874 : toutes les formalités ayant été remplies, l’école s’ouvrait avec 5 élèves.
L’école porte le nom de « Maison Sainte Marthe » mais bientôt on l’appellera « L’école libre des soeurs de Nevers». Le nombre d’élèves augmente.
La sœur supérieure, Stéphanie Gagnaire s’occupera de la première classe.

L’école vers 1900

La sœur Théodora Duha aura en charge les 15 élèves de la classe du Primaire. Soeur Ephrem Lannes gardera les 16 élèves de la salle d’asile (école maternelle) En 1880, il y avait 8 externes payantes, 43 élèves gratuites et 45 enfants à la salle d’asile.
En 1882, la sœur Eudoxie Chatelain remplace la sœur Ephrem Lannes. Elle est la meilleure amie de Soeur Marie-Bernard (Bernadette Soubirous). C’est la raison pour laquelle l’école portera un jour le nom de Sainte Bernadette.
Soeur Philomène Moulis rejoindra le groupe des enseignantes et s’occupera de la classe préparatoire. En 1885, on compte 86 élèves externes (gratuits) et 71 en salle d’asile.

En 1892, Soeur Eugénie Pagès rejoint la communauté.
En 1894, Soeur Eudoxie Chatelain est remplacée par Soeur Henri Duvert.

 

L’effectif augmente et passe à 140 élèves en 1895 avec 4 classes : Soeur Philomène Moulis devient Directrice, sœur Théodora Duha est chargée de la première classe, Soeur Lucie Séguier assure la préparation de la deuxième classe et Soeur Henri Duvert la maternelle.

 

En 1901, le gouvernement promulgue des lois interdisant aux religieuses d’enseigner et les oblige à fermer l’école.

Le 15 mai 1903, les soeurs reçoivent l’ordre de fermer l’école.

Le mercredi 29 juillet 1903 (fête de la Sainte Marthe) est le jour du départ des soeurs.
Cependant, grâce à la générosité d’une bienfaitrice et au dévouement de quatre institutrices laïque, Mademoiselle Yvonne (Directrice), Mademoiselle Marie-Louise, Mademoiselle Charlotte et Mademoiselle Phiphine Perron, l’école va continuer, se maintenir et se développer sous l’autorité du Curé de la paroisse.

En 1923 a lieu l’arrivée de soeurs sécularisées. L’enseignement est aussi dispensé par des laïques. L’année 1928 voit la création de la première kermesse de l’école par l’Abbé Orient.

 

1936

En 1933, Bernadette Soubirous est déclarée Sainte. L’école prend alors le nom de « Institution Sainte Bernadette».
Durant l’occupation allemande, l’école est réquisitionnée.

Après la guerre, elle est délabrée, on envisage même de la fermer. Un dernier effort doit être tenté, l’école ne doit pas mourir.
Sous l’impulsion de Monsieur Maurice Estrangin, un comité de gestion se crée le 1′ octobre 1948 (déclaré en sous­Préfecture d’Aix le 20-12-1948 J.O. du 16-01-1949) qui a pour titre « Association d’Education Populaire de l’école libre des Milles » (A.E.P.) dont le Président est Monsieur Gérard Paulmyer.
En 1954, arrivée des soeurs Dominicaines.

A partir de 1959, la loi Debré permet d’alléger les charges de personnel. Les enseignants sont désormais rémunérés par l’Etat. L’école prend un nouvel essor.

Le 21 septembre 1968 a lieu l’inauguration de la classe maternelle «  petite section ». D’autres classes seront ajoutées.

 

Le 3 décembre 1979, l’Association d’Education Populaire de l’école change son titre qui devient « Organisme de Gestion de l’Enseignement Catholique » (OGEC) dont Monsieur Gérard Paulmyer est toujours Président. Déclaration à la Sous Préfecture d’Aix (J.O. du 16-12-79).

En 1981, un Contrat d’Association est signé avec la Mairie permettant là encore une amélioration matérielle.

En 1984, mobilisation des familles qui vont même à Paris manifester contre le projet de loi mettant en péril l’existence de l’Enseignement Catholique.

En 1986, premières « classes découvertes » de l’école.

L’année 1987 est marquée par le départ des soeurs Dominicaines. Pierre Castelli, enseignant

 

Les parents manifestant à Paris en 1984

 

depuis 1983 à l’école, en devient Directeur.

Le 12 novembre 1991, Madame Chantal de Cenival est élue Présidente de L’OGEC. Elle succède à Monsieur Paulmyer qui géra l’école durant 43 ans.

Le 1er septembre 1994 Madame Anne Robillard remplace Monsieur Castelli à la Direction de l’école.

Le 11 mars 1997, Monsieur Gérard Zabini devient Président de l’OGEC.

Le 9 septembre 2000 Madame Brigitte Even prend la Direction de l’école.

Le 9 septembre 2003, Monsieur Yann Minson succède à Madame Even.

Le 2 octobre 2004 est inaugurée la nouvelle maternelle, en présence de Monseigneur Claude Feigt, Archevêque d’Aix-en-Provence, de Monsieur Jean Conrad, Directeur Diocésain de l’Enseignement Catholique et de Madame Maryse Joissains-Masini députée-Maire d’Aix-en-Provence.

A la rentrée 2006, installation de la nouvelle salle informatique.

Pendant les grandes vacances de l’année 2007, l’entrée de l’école est transformée pour permettre un meilleur accueil des parents

 

 

Inauguration de la nouvelle maternelle 2004

Mgr Feigt et le Père Lefur bénissant les classes

 

2004 : préparation de la fête d’inauguration.

 

 

De droite à gauche :
Jean Conrad : Directeur Diocésain
Mme Le Borgne de Kaouel : IEN
Gérard Zabini : Président de l’OGEC
Jean Kert : Député
Mgr Claude Feigt : Evêque du Diocèse
Stéphane Salord : représentant le Maire
Yann Minson : Chef d’établissement

 

L’année 2008 va voir la mise en œuvre du nouveau projet éducatif de l’école Sainte Bernadette. Projet qui est le résultat d’un grand travail de concertation de tous les membres de la communauté éducative de l’école.

En 2009-2010, les élèves de CM2 partent en classe découverte à Paris.

En Septembre 2013, Madame Bernadette CARATINI succède à Yann Minson.

En 2016-2017, les élèves de petite, moyenne et grande section participent à des journées équestres avec l’association « Le poney et l’enfant », la classe de CP s’initie aux arts du cirque avec le « CIAM » et les classes de CE1-CE2-CM1-CM2 partent en stage de voile avec l’association « Voile Carry le Rouet ». Durant l’été 2017, la cour de récréation des classes maternelle s’habille de nouvelles couleurs et de nouveaux jeux sont offerts par l’APEL.

En Septembre 2017, Madame Corinne DINLAPORTAS succède à Bernadette CARATINI.